Thursday, March 23, 2017

Prévisions astrologiques 2013

Wednesday, March 8, 2017

La Pleine Lune du 12 mars 2017


Conjoint à Chiron et Mercure, le Soleil éclairera notre satellite naturel de plein fouet le 12 mars à 14h55 GMT pour produire une Pleine Lune en Poissons dont la carte du ciel riche en aspect annonce une période importante pour nombre d’entre nous. Cet événement astronomique se produira le lendemain de l’entrée de Mars en Taureau, où il séjournera jusqu’au 22 avril, en harmonie avec les signes de la Vierge et des Poissons directement concernés par cette Pleine Lune.

Chiron et Mercure conjoints au Soleil en Poissons sont opposés à la Lune, bien sûr, mais également au carré de Saturne. Pour moi, un astre au carré d’une opposition joue le rôle d’arbitre. Le signe des Poissons est plutôt malmené depuis quelque temps. Ce n’est pas M. Fillon qui me contredira… Tous les Poissons ne sont pas logés à la même enseigne et ne subissent pas le même sort, heureusement, mais globalement, il faut reconnaître que Saturne n’est pas particulièrement clément avec eux, et ça va encore durer quelques mois. Jusqu’au 21 décembre, pour être précis. Alors, il faut tenir bon et ne pas se décourager. Ce que l’on n’obtient pas aujourd’hui pourra l’être demain, si l’on reste centré, déterminé et vaillant…

Cette Pleine Lune dans le dernier signe du zodiaque est symbolique d’un moment propice pour clore certains dossiers, pour terminer une histoire, une affaire, une relation ou un contrat (etc.) en vue de recommencer sur de nouvelles bases lors de la Nouvelle Lune qui aura lieu en Bélier le 28 mars. Ce qui est « malade » (Chiron) devra être soigné ou écarté. Chiron est le grand guérisseur, mais il a ses limites : il n’a jamais pu se soigner lui-même ! Mercure aide à réfléchir et à communiquer. Le messager des dieux nous permettra d’envoyer des courriers ou des CV et toutes sortes de messages pour accompagner la fin de cycle proposée par cette Pleine Lune. Il conviendra de prendre la réalité en compte (Saturne) et d’assumer nos responsabilités. Saturne peut nous bloquer, nous empêcher d’agir ou de penser (ou les deux…) Saturne peut nous rendre pessimistes, fatalistes, autant que paresseux, fatigués ou démotivés. Il faut lutter contre ce genre de tendance néfaste. Prendre des vitamines ou se forcer à faire de l’exercice autant qu’à faire ce qu’on aura prévu et décidé de faire pour conclure ledit cycle de la meilleure façon qui soit.

Tous les « enfants du zodiaque » que nous sommes seront concernés. Quel que soit le signe ou l’ascendant, cette Pleine Lune agira dans un secteur ou dans un autre, selon le thème astral de chacun. Si vous êtes dans une phase de « clôture de cycle » une attention particulière sera nécessaire pour que tout se passe bien, même, et surtout, si cette fin de cycle demande un gros effort et qu’elle n’est pas agréable, mais salvatrice, libératrice et pleine d’espoir pour le nouveau cycle qui commencera prochainement, lors de la Nouvelle Lune du 28 mars.

Mars en Taureau aura un effet bénéfique vers cette Pleine Lune sur l’axe Vierge Poissons. Il contrera le frein imposé par Saturne qui signale au passage qu’il faudra prendre son temps au lieu de s’engager sans réfléchir dans le processus de fin. Mars nous rendra plus combattifs (certains plus que d’autres) et améliorera nos réflexes. Les natifs du Taureau se sentiront une âme et une énergie de toréador. Ils réussiront à s’imposer s’ils savent gérer et canaliser l’énergie du dieu de la guerre pour le rendre plus diplomate que vindicatif, plus patient qu’empressé, plus vaillant que téméraire…

Vénus, proche d’Uranus en Bélier jusqu’en juin, continuera de stimuler les besoins de changement, d’originalité et d’imprévu dans la vie sentimentale. Uranus et Jupiter opposés accentuent le côté un peu extrémiste de la nature humaine, prête à tout pour obtenir satisfaction. L’affaire Troadec est un triste exemple de ce genre d’excès totalitaire. Pluton, le gardien des enfers, n’a pas d’état d’âme face à la mort. Il l’impose de mille manières et pas toutes sont agréables ! Le carré qu’il forme avec l’opposition Jupiter/Uranus sur l’axe Bélier/Balance en fait l’arbitre des excès produits par cette opposition. Est-il là pour indiquer que TOUT doit être détruit, ou pour informer des risques de destruction totale que peut produire le comportement extrémiste ? Je suppose que la réponse à cette question diffère d’une personne à une autre, mais le principe reste le même ; pour reconstruire, il faut détruire. On ne peut bâtir un nouvel édifice que sur la place laissée par l’ancien, pas sur l’ancien lui-même…

En conclusion, cette Pleine Lune devrait permettre de « passer à autre chose » ou, tout au moins, d’organiser la transition. Il en sera ainsi pour M. Fillon, c’est très probable. Cette transition politique sera-t-elle suffisante pour remettre le navire de la droite dans l’axe de la victoire ? I don’t know… Alors, si vous aussi vous souhaitez passer à autre chose, assurez-vous que ce que vous sacrifierez n’est pas finalement meilleur que ce que vous espérez obtenir dudit changement. Si vous souhaitez approfondir ce sujet, n’hésitez pas à me contacter www.ablas-astrology.com/page3.htm et je vous répondrai dans les meilleurs délais pour vous aider humblement à y voir plus clair.

Bonne fin de semaine et bonne Pleine Lune dimanche !


© Roland Legrand 08 03 2017

Sunday, March 5, 2017

Marine Le Pen Présidente ?

Certains vont trembler dans les chaumières le jour du premier tour des élections. Face aux candidats de gauche ou de droite, face à M. Macron ou M. Mélanchon, Marine Le Pen pourrait « faire un carton ». Sa mise en examen aura beau tenter de nuire à son image de marque, dans un parti comme le FN, les sympathisants se serrent les coudes pour soutenir leur candidate, pas comme à gauche ou à droite… Les transits du moment lui seront-ils favorables ? C’est possible, mais les énergies cosmiques suffiront-elles pour faire élire une personnalité plutôt qu’une autre aux plus hautes fonctions de l’état ? J’en doute…

Le phénomène Donald Trump est un bon exemple. Malgré la conjonction de Saturne sur sa Lune en Sagittaire et l’opposition sur son signe solaire (Gémeaux) ; malgré Pluton opposé à son Mercure et à sa conjonction Vénus/Saturne en Cancer ; Malgré Neptune au carré de sa conjonction Soleil/Uranus en Gémeaux, il semble que le retour de Jupiter au trigone de cette même conjonction Soleil/Uranus lui ait valu sa victoire. Qu’adviendra-t-il de lui et des Etats-Unis, voire du monde, ensuite, ce n’est pas le sujet de cet article, mais je comprends que ça puisse laisser rêveur…

Et ce même Jupiter, transite actuellement l’Ascendant Balance de Mme Le Pen, au sextile de sa conjonction Soleil/Mercure et de Vénus en Lion… Dans un même temps, Uranus en Bélier, opposé à Jupiter, est de passage au trigone de ces mêmes éléments en Lion, accompagné par Saturne en Sagittaire, qui joue aussi un rôle très positif sur l’énergie et la crédibilité croissante de la candidate aux yeux d’un grand nombre de français. Par ailleurs, Uranus est de passage sur la position de Saturne dans son thème pour la première et dernière fois de sa vie. Et pour cause, cette planète met quatre vingt quatre ans pour faire le tour du zodiaque… Ce transit unique renforce un trigone de Vénus en Lion qui devrait avoir le meilleur effet sur l’image et les chances de réussite de la candidate.

En effet, dans le thème de Mme Le Pen, Saturne est maître de la Maison IV qui représente le pays, le patrimoine et la patrie en astrologie mondiale. Sa position en Maison VII renforce les liens avec les sympathisants qui voient en elle une valeur sûre et un résultat politique qui aura des répercussions durables. Le facteur temps a une forte influence sur la qualité des relations avec les partenaires, collaborateurs et autres membres de son parti politique. Il faut aussi noter l’entrée d’Uranus en Taureau l’année prochaine, avec son incidence quasi immédiate sur Vesta, qui dans « mon astrologie » représente la Balance, l’Ascendant de Mme Le Pen. Cet évènement cosmique annonce de très importants changements dans sa vie. D’autant plus que Vesta est au trigone de Jupiter en Vierge et de la Lune en Capricorne, signe de Saturne, maître de Maison IV évoqué plus haut…

Quelle est la dominante dans ce thème ? J’ai ma méthode personnelle pour la déterminer. Je vous la livre aujourd’hui en exclusivité dans cet article ! ;-) Je procède par ce que j’appelle « le principe des chaînes planétaires ». Voici comment ça fonctionne...

Le Soleil est en Lion, signe dont il est maître. La chaîne ne va donc pas plus loin.
La Lune est en Capricorne, dont Saturne est maître. Saturne est en Bélier, dont Mars est maître. Mars est en Cancer, dont la Lune est maîtresse, la Lune est en Capricorne, dont Saturne est maître. La chaîne s’arrête, puisqu’on cite Saturne pour la seconde fois.

En suivant cette méthode, voici ce que l’on obtient :

- Soleil (astre de référence de la chaîne) en Lion, donc Soleil (la chaîne s’arrête)
- Lune (astre de référence) en Capricorne – Saturne, Mars, Lune, Saturne. Saturne est donc le régent de cette chaîne puisqu’il la clôture.
- Mercure en Lion – Soleil (la chaîne s’arrête, puisque le Soleil est dans son signe)
- Vénus en Lion – Soleil (la chaîne s’arrête, puisque le Soleil est dans son signe)
- Mars en Cancer – Lune, Saturne, Mars, Lune (la chaîne s’arrête)
- Vesta en Taureau – Vénus, Soleil (la chaîne s’arrête)
- Jupiter en Vierge – Chiron, Mars, Lune, Saturne, Mars (la chaîne s’arrête)
- Saturne en Bélier – Mars, Lune, Saturne, Mars (la chaîne s’arrête)
- Chiron en Bélier – Mars, Lune, Saturne, Mars (la chaîne s’arrête)
- Uranus en Vierge – Chiron, Mars, Lune, Saturne, Mars (la chaîne s’arrête)
- Neptune en Scorpion – Pluton, Chiron, Mars, Lune, Saturne, Mars (la chaîne s’arrête)
- Pluton en Vierge – Chiron, Mars, Lune, Saturne, Mars (la chaîne s’arrête)

Il suffit maintenant de compter le nombre prédominant d’un astre en bout de chaîne pour obtenir la dominante du thème. Dans le cas de Mme Le Pen il s’agit de Mars avec six positions en fin de chaînes. Le Soleil arrive bon second, avec quatre positions en fin de chaîne. Cette dominante n’est-elle pas symbolique et significative ?… Si elle est élue, il faut donc s’attendre à une politique ferme et autoritaire, voire « martiale » !

Le thème de la Cinquième République, dont j’ai évoqué les grandes lignes dans un précédent article, est en période de deuxième retour de Saturne. Il entre donc dans le troisième cycle, dit « cycle de récolte ». Ce qui a été semé depuis la première occurrence, en 1987-88, c’est-à-dire depuis la réélection de François Mitterrand, doit maintenant être récolté. Sachant que M. Mitterrand se servit du FN en 1984 pour déstabiliser la droite dans l’espoir de gagner un deuxième septennat à la tête de la France, est-ce que le FN va maintenant récolter les fruits des efforts fournis depuis sa création le 5 octobre 1972 avec Mars, Pluton, le Soleil, Uranus et Mercure respectivement en Balance ! Mais avec Saturne en Gémeaux, le signe de son fondateur, qui fut exclu du parti au passage de Saturne en Sagittaire, à l’opposé de sa position initiale, annulant du même coup sa force restrictive sur la Lune (la démocratie) pour ouvrir la porte à tous les espoirs de ses sympathisants…

De ce fait, si Saturne est bien un astre karmique, la France est sur le point d’en prendre conscience concrètement. Depuis la défaite de M. Sarkozy en 2012, le pays va de mal en pis. Dans ce contexte de discorde nationale, au vu des frasques d’une gente politique en déroute, prêts à se planter allègrement les pires coups de poignards dans le dos, le FN pourrait bien devenir « l’issue de secours » pour une population dégoûtée de ses dirigeants et qui n’a plus aucune confiance dans ses dirigeants.

Le transit de Pluton sur la pointe de la Maison IV annonce peut-être la mort du créateur du parti, le propre père de la candidate, lorsque Saturne, maître de cette Maison, passera sur la Lune, maîtresse du MC, à la fin du mois de décembre cette année. Ce double transit dans ce secteur peut aussi représenter le rôle destructeur que Mme Le Pen jouerait pour son propre pays dans le but de le régénérer ou de le faire renaître « à sa façon » et les conséquences désastreuses qui en découleraient (guerre civile par exemple)…

Lors du deuxième tour des élections, le 7 mai, Mars sera en Gémeaux, au trigone de l’ascendant de Mme Le Pen et au sextile de tout ce qu’il y a en Lion et en Bélier dans son thème. Le Soleil sera en Taureau, au trigone des astres en Vierge et en Capricorne dans son thème. Vénus, de passage en Bélier, passera sur son Nœud Nord et au trigone du signe de la candidate, ainsi que de Saturne, en transit en Sagittaire. Ces configurations puissantes sont des atouts majeurs.

Souvenons-nous que le climat cosmique actuel est propice au développement et à l’expression des extrêmes. Le carré Uranus/Pluton explique les tensions et les remises en question dont le monde est témoin depuis quelques années. Jupiter est arrivé plus récemment, en septembre 2016, pour magnifier l’effet de cette quadrature et la rende plus radicale et explosive que jamais. Il faut savoir que cette configuration ne se reproduira pas avant 2048... Mis à part Pluton, qui pourrait poser de graves problèmes à Mme Le Pen (accident, attentat, agression, assassinat même, pourquoi pas ?) Jupiter et Uranus sont très favorables à son ascension. Il en va de même pour Saturne, tant que cet astre est en Sagittaire, c’est-à-dire jusqu’au 21 décembre. Ils sont de plus en plus nombreux les électeurs favorables au FN. Seront-ils aussi favorables à sa politique si leur parti est victorieux ? Affaire à suivre…

A bientôt pour un autre article sur cette page.

© Roland Legrand – 05 mars 2017 www.ablas-astrologie.com

Saturday, March 4, 2017

Entretiens d'embauche et autres demandes excessives

Rien à voir avec l'astrologie, mais ce spectacle de Laurence Fabre vous fera passer une très agréable et instructive soirée au théâtre Dejazet à Paris jusqu'au 25 mars. Réservez dès maintenant !



Wednesday, March 1, 2017

Emmanuel Macron à Matignon ?


Les transits planétaires autour du thème natal du candidat à la présidentielle sont significatifs de l’évolution qu’il souhaite faire prendre à sa vie sur le plan politique. Jupiter en Balance et Saturne en Sagittaire, lui permettent de monter dans les sondages et d’espérer gagner la course à l’Elysée le 7 mai. Sera-t-il à la hauteur de la tâche ? A-t-il des chances de s’imposer et de devenir le prochain président français ? J’avoue ne pas être en mesure de l’affirmer. J’ai plutôt l’impression que son « heure » est encore à venir. Il me semble qu’il aura davantage de crédibilité et de consistance lorsque Saturne passera sur la conjonction Soleil/Mercure dans son thème, fin décembre, mais surtout lorsque Pluton passera sur son Ascendant en 2025…


En effet, le transit de Pluton est un évènement unique, vu le temps que met cette planète pour faire le tour du zodiaque (248 ans). Cet astre est actuellement dans la Maison XII de M. Macron, le secteur de la gestation et de la préparation. Elle représente aussi le passé et le karma, ainsi que les épreuves qui vont avec.

A partir du 21 décembre cette année, Saturne passera en Capricorne, se plaçant ainsi au trigone de sa position initiale à 0°30’ en Vierge. Si Saturne est bien son premier maître d’Ascendant (car ça se joue à quatre ou cinq minutes de plus à son heure de naissance pour qu’il passe en Verseau uniquement) ce sera pour le candidat le moment d’une première étape importante d’affirmation de son moi au service du pays et de ceux avec qui il est contraint de collaborer (Saturne en Maison VII). Mais le 21 décembre, le nouveau président aura été élu et, si ce n’est pas lui, M. Macron devra continuer la lutte pour monter en puissance aux yeux des français…

Un aspect dans son thème natal peut le rendre impopulaire. Il s’agit de la conjonction Soleil-Mercure en Sagittaire opposée à son maître, Jupiter à 1° Cancer et à la Lune Noire moyenne à 27° Gémeaux. Lilith si proche de Jupiter indique des « zones d’ombre » autour du personnage et de son discours et autres propositions. Le Soleil représente son ambition de réussir, Mercure ses capacités de communication et son intellect. Jupiter représente son désir d’ascension et la Lune Noire, ce qu’il est capable de faire ou de ne pas faire pour parvenir à ses fins…

Nul n’est parfait, c’est sûr, et le paysage politique actuel en France met cette réalité copieusement en évidence. Nous avons tous des travers et personne ne peut dire honnêtement « je n’ai rien à me reprocher », car même si c’est ce que cette personne pense, je suis sûr que quelqu’un dans son entourage peut trouver quelque chose à lui reprocher…

La perfection n’existe pas sur cette Terre qui n’a pas été conçue pour héberger l’idéal de la création. Au contraire, comme disait Sartre, c’est plutôt un purgatoire où nous sommes venus « expier nos péchés »… Certains expient plus que d’autres, c’est vrai, mais globalement, même si la Terre est belle, si son climat est agréable et que sa nature fourmille de merveilles et de millions de couleurs et de nuances subtiles, ses habitants sont loin de lui ressembler. C’est peut-être pour cela qu’ils ont tendance à ne pas la respecter, à la malmener. De nos jours on parle de plus en plus de protéger la planète, mais si c’est bien notre devoir et notre responsabilité de « locataires » il faut avouer que la plupart des mesures imposées par les états et gouvernements ont plus une portée économico-politique qu’altruiste…

L’opposition Soleil/Jupiter donne des ailes et beaucoup d’ambition de réussir. Dans mon cours (Méthode ABLAS Tome 3) je décris brièvement cet aspect comme suit :

« Cette dissonance indique une nature trop généreuse et optimiste ou, au contraire, un fort égoïsme et une tendance dépressive accentuée, selon les signes où le Soleil et Jupiter se trouvent dans le thème. L’exagération de l’enthousiasme est source d’erreurs de jugement pouvant induire des problèmes juridiques ou administratifs importants. On note aussi un tempérament opportuniste accompagné d’une moralité parfois douteuse car plus intéressée qu’altruiste. »

Pour l’opposition Mercure/Jupiter, voici ce que j’explique dans ce même ouvrage :

Ce genre d’aspect rend curieux et intelligent, capable d'apprendre rapidement mais superficiellement. Le sujet manque parfois d'honnêteté intellectuelle et peut se servir de ses atouts ou connaissances pour manipuler autrui à son profit. Les principes de justice, de progression spirituelle et de fair-play sont remis en cause par les dissonances entre ces deux astres. Les voyages à l’étranger sont souvent synonymes d’incidents causés par la langue et la culture du pays, ou par la règlementation locale.

Pour ce qui est de la conjonction Jupiter/Lilith, voici ce que l’on peut en dire :

La proximité de ces deux éléments produit souvent des troubles dans la vie sociale en rapport avec son aspect juridique ou moral. Elle est parfois à l'origine de manifestations équivoques de la libido, pouvant entraîner des perturbations sexuelles et des difficultés dans la vie de couple. Une hygiène de vie parfaite semble nécessaire pour éviter toutes sortes de problèmes de santé dérivés de contaminations ou de la pollution.

Continuons avec l’opposition Soleil/Lilith :

Ce genre d'aspect confère de forts besoins sexuels et un intérêt pour la magie, les sciences occultes et les sujets et domaines plus ou moins glauques ou morbides. Les pulsions sont fortes car l'énergie physique est stimulée par le désir, la convoitise et la libido. La santé peut poser problème si une hygiène parfaite n'est pas respectée. Des troubles dérivés de contaminations par le contact physique sont souvent remarqués en touchant plus particulièrement les organes et fonctions représentés par le signe solaire en relation avec celui dans lequel Lilith se trouve…

Et enfin, voyons ce qui peut être décrit de l’opposition Mercure/Lilith :

L'attrait pour les mystères de la vie et le sexe, la mort, la magie et les pratiques occultes peut devenir une source de tiraillement entre le rationnel et l'irrationnel, entre le visible et l'invisible, au point de produire des peurs ou des phobies dont on a beaucoup de mal à se débarrasser par le fait même que ces troubles sont à la fois source d'attraction et de répulsion. La fratrie peut être ou avoir été à l'origine d'épreuves karmiques majeures…

Heureusement, ces dissonances sont quelque peu amoindries par Saturne au trigone de la conjonction Soleil/Mercure et au sextile de Jupiter et de Lilith. Cet astre, premier maître de l’Ascendant de M. Macron, montre une bonne capacité de gestion de ses pulsions et désirs, autant que de ses travers. Saturne lui permet de s’imposer par sa détermination et le sérieux avec lequel il assume ses responsabilités. Cet astre en Maison VII montre qu’il réussira en collaborant avec son entourage, car cette position indique qu’il a besoin de mettre ses efforts au service de l’autre ou des autres. Elle est également représentative de son mariage avec une femme plus âgée et qui joue peut-être un rôle de mère « de remplacement » si l’on en juge par la position de la Lune et des aspects qu’elle reçoit dans son thème. On note au passage de sérieux nœuds émotionnels qui mériteraient quelques séances d’EFT pour s’en libérer…

Notez que la Lune représente la démocratie et Saturne l’autocratie ou le pouvoir absolu. Saturne est fort dans le thème de M. Macron, alors que la Lune est faible, malmenée par Mars, Vesta et Uranus. Cela veut-il dire que s’il gagne la course à l’Elysée, M. Macron deviendra un président-dictateur ou est-ce que cela veut dire que la démocratie (la Lune) ne voudra pas de lui tant qu’il n’aura pas géré ses faiblesses émotionnelles ? M. Sarkozy a une conjonction Lune/Mars en Bélier. Elle lui a valu quelques dérapages responsables d’une impopularité telle qu’elle favorisa l’élection de M. Hollande… Si la Lune intervient à tel point sur l’expression de la personnalité, il est probable que M. Macron se rendra « coupable » de dérapages retentissants qui nuiront à son image de marque et à sa réussite.

Cela dit, comme rien n’est impossible de nos jours en politique, en France comme ailleurs, peut-être sera-t-il l’un de nos prochains présidents. Et on fera avec, comme on dit… Par contre, pour 2017, je ne le sens pas assez « mûrs ». Même en 2020, lorsque Saturne, Pluton et Jupiter se rejoindront en Capricorne, ce sera encore dans sa Maison XII, le secteur de la préparation et de la « gestation ». Je le verrais donc mieux armé pour s’imposer en 2025, quand Pluton passera sur et dans son Ascendant. Cet événement cosmique a été pour moi en 1990 un moment de régénération totale dans le domaine de l’astrologie que j’envisageais pour en faire ma vie depuis l’entrée de Pluton en Maison XII en 1983, au cours de la première année de vie de l’école ABLAS, fondée à Brisbane le 21 décembre 1982. En 1990, j’ai enfin pu abandonner le métier alimentaire que je faisais en parallèle, pour me consacrer totalement à « mon art ». Au fait, ABLAS aura 35 ans le jour de l’entrée de Saturne en Capricorne cette année ! ça se fête, non ? 

Merci de votre intérêt et de votre confiance en mon travail. A bientôt pour un autre article sur cette page. Il sera probablement consacré au thème de Marine Le Pen…


© Roland Legrand 2 mars 2017

Tuesday, February 21, 2017

La cinquième République en mal de vivre ?


Née le 28 septembre 1958 à 22h à Paris, la cinquième République est placée sous le signe de la Balance, avec un Ascendant Gémeaux. J’ai lu quelque part, quand j’apprenais l’astrologie, que c’était représentatif d’une tendance à « brasser beaucoup d’air » sans assurer la concrétisation des foules d’idées et de l’ingéniosité d’une telle association…

En France, on aime parler, exprimer des idées, revendiquer, polémiquer et analyser. La France doit être le pays le plus actif en termes de sondages et de dissection dans les moindres détails de ce que telle ou telle personnalité a pu dire ou suggérer par une phrase ou une attitude jugée équivoque, provocatrice ou symbolique, mais en fait, lancée souvent au hasard d’une conversation ou d’une rencontre fortuite que les médias, les habitués du bar du quartier ou les clients chez le coiffeur se plaisent à décortiquer pour en extraire une raison d’être bien souvent dénuée de sens ou de réel intérêt. La France de la cinquième République serait-elle une nation de « bavards » ?

Peut-être bien. D’ailleurs, quand on prête une oreille à ce que les médias se plaisent à transmettre, on se demande parfois s’il n’y aurait pas plus important à développer que les menus potins qui font certes vivre les journalistes, mais qui n’apportent rien de bien concret en fin de compte…

Est-ce en partie pour ces raisons que la cinquième République n’est plus très en forme ? Voilà près de soixante ans qu’elle existe. Elle vit donc son deuxième retour de Saturne. Cet événement cosmique de nature karmique est un moment de bilan, de récolte.

Dans le thème natal de la cinquième République, Saturne est en harmonie avec la Lune, Uranus, Lilith et les Nœuds Lunaires, mais opposé à l’Ascendant Gémeaux et au carré de Vénus en Vierge. Saturne est en Maison VI, conjoint à la pointe de la Maison VII.

Saturne en Maison VI indique des difficultés dans le travail (le chômage) à cause des lourdeurs administratives et des règlementations, autant que du poids des traditions. Le trigone d’Uranus montre de l’inventivité, de l’ingéniosité, du talent, une originalité reconnue dans le monde entier et une capacité d’adaptation étonnante face aux aléas et aux épreuves.

Le trigone de la Lune crée un lien bénéfique entre les Maisons II et VIII dont ces astres sont maîtres, assurant une bonne gestion et une prospérité matérielle au service du peuple (hum…) Le Soleil et Mercure sont au trigone de Mars, donnant un caractère compétitif et une énergie active mise au service des idées pour les réaliser concrètement. « Joindre le geste à la parole » est l’une des interprétations de l’aspect bénéfique Mercure/Mars, soutenu par l’énergie solaire donneuse de vie et de vitalité, tant au corps qu’aux pensées.

Alors, la France de la cinquième République est un pays formidable ?! Oui, elle l’est et elle doit le rester. Cependant, Saturne opposé à son Ascendant semble produire une tendance à s’autobloquer. Cet aspect indique souvent un manque de confiance en soi et une adversité qui nuit aux intérêts et à l’évolution, ainsi qu’à l’ouverture nécessaire pour partager plutôt que pour imposer. Par ailleurs, ne dit-on pas que les associations de signes d’Air produisent une prédisposition à se reposer sur ses lauriers ? C’est bien connu, les natifs de la Balance ont le plus souvent de très bonnes idées pour les autres, beaucoup moins pour eux-mêmes… Quant aux Gémeaux purs et « durs », ils passent leur temps à papillonner de fleur en fleur en glanant toutes sortes de bonnes choses, mais sans prendre le temps de s’arrêter pour approfondir et tirer concrètement parti de leur bel intellect…

Saturne revient sur sa position initiale pour imposer un changement de cycle. C’est le temps du renouveau. Il faut tirer les leçons du passé (Saturne) mais il ne faut en rester prisonnier. Uranus, au trigone de Saturne dans son thème natal, propose maintenant un autre trigone avec cet astre pendant son transit en Bélier, alors qu’il est également au trigone de sa position initiale en Lion. De plus, Uranus transite sur la Lune, Lilith et le Nœud Sud pour nous aider à prendre un tournant décisif. Uranus arrive là pour la première fois depuis la naissance de cette République. La prochaine occurrence se produira dans quatre-vingt-quatre ans, en 2101…

Ce beau triangle de Feu dynamisé par le retour de Saturne associé à Uranus nous indique la marche à suivre. Saturne = le passé, les acquis. Uranus = l’avenir, le changement, mais surtout le renouveau. Le changement dont parlait M. Hollande en 2012 n’a rien changé de façon très significative. Cette année, ce sera différent. Il le faut. C’est « karmique ». L’énergie d’Uranus doit prévaloir sur celle de Saturne qui est de retour « chez lui » après deux périples de près de trente ans, passant ainsi dans toutes les Maisons du thème, et après avoir « mis la pression » à chacune des conjonctions qu’il produisit avec les différents éléments de ce thème. En 2012, Saturne arrivait sur Neptune, le rêve, l’espoir, les illusions. Maintenant il revient sur lui-même : la réalité…

Uranus en Bélier agit sur le premier signe du zodiaque, dont la symbolique est reliée à l’idée d’un nouveau départ, d’une initialisation, d’un engagement musclé, d’une action forte. C’est le signe de la jeunesse, du sport, des arts martiaux, du courage, de l’armée, de la guerre et de l’autorité. Le prétendant à la présidence de cette cinquième République en mal de vivre devra-t-il avoir toutes ces « qualités » ? Aura-t-il un tempérament fort et l’énergie d’un vrai leader ? Qui, dans le paysage politique actuel peut revendiquer une telle image ? Je ne sais pas. Une chose est sûre ; si un changement marquant ne survient pas en 2017, si les vieux principes et les vieilles idées l’emportent sur la fougue et l’énergie positive de la jeunesse, alors, nous recommencerons un cycle de trente ans qui finira tristement par ressembler au précédent, après avoir paralysé les perspectives d’avenir qu’Uranus peut permettre de concrétiser grâce à l’énergie « complice » d’un Saturne prêt à « prendre sa retraite et à passer le bâton »… Bon sang, nous sommes dans l’ère du Verseau, non ?!

A bientôt pour un autre article sur cette page.

© Roland Legrand – 21 février 2017

         www.ablas-astrologie.com